Nature blog illustrations Ophélie

LE BLOG : Au fil de l’Oph …

Ce blog de “dessins qui font du bien” est là parce que je suis une grande rêveuse, et que j’ai eu envie d’imaginer une vie où tout se passerait de la manière la plus sympa possible, un univers un peu idéal en quelque sorte, puis de partager ce plaisir avec TOI !…  Merci d’en faire un favori ! Ce blog est vivant et mouvant…  Echangeons ensemble !  POUR COMMENTER LE DESSIN DU JOUR (oh, merciii !), clique sur le titre de l’article concerné… puis, tout en bas de la nouvelle page va dans la zone “Poster le commentaire” (oublie le bouton ‘cliquer ici pour soumettre votre avis’… qui est un bug, heummm… en attente de résolution!!!) :o)

92 PRIX

92 PRIX


Quel est le prix réel de ce que tu choisis d’acheter ?

Par principe, je ne mange (chewingue!) JAMAIS de chewing-gum !!!  Tu pourras penser que c’est un précepte figé, mais le chewing-gum représente pour moi le symbole de la l’absence de Santé … Il y a déjà le suremballage, la plupart du temps, comme si chaque tablette avait besoin de son petit alu, là, et comme s’il fallait isoler ça par paquets de 10 tablettes, encore regroupées par 5 paquets, avec bien sûr un film autour, au cas où ça aurait traîné sous la pluie ou dans la boue… hein, autant tout prévoir… Le sucre, les additifs…. n’en parlons pas… Le tout coulé dans une matière indéfinissable, “une pâte”, dont certains disent que le pétrole n’est pas exclus… vaut vérifier… Mais ça t’est déjà arrivé de te demander pourquoi les trottoirs des lieux fréquentés portent des sortes d’auréoles rondes un peu partout? Je ne t’invite pas à aller gratter, la sensation serait désagréable, tu découvrirais un vieux chewing-gum collé !!!

Et pourtant, malgré toutes mes grandes convictions, j’ai acheté la semaine dernière un lot de 5 paquets de dragées (suremballées) menthe-réglisse ! Quoi ??? La HOOONTE !!! Comment ça ? Bah oui, je passais sur l’Emmaüs de Boulogne, et le lot était en date limite, proposé au prix de 50 centimes !!! “Waw, c’est vrai que c’est pas cher” me suis-je dit…

Le plus marrant, c’est que j’ai pris conscience de la portée de cet acte (apparemment anodin) hier dans ma voiture. Les chewing-gums sont dans la boîte à gants, soit-disant pour m’aider à me réveiller si je somnole sur les longs trajets en voiture… La réalité, c’est que les dernières fois où j’en ai pris correspondaient plutôt à des moments de stress (où j’étais hyper connectée) !!! Le pire ayant été “les filles vous avez faim? Bon allez, on arrive à la maison, on mange dans 10 minutes, mais on se prend un chewingue avant, histoire de patienter” ! Aujourd’hui je constate que la moitié du stock est déjà parti… alors que je n’ai pas encore eu l’occasion de faire une longue route depuis l’achat ! Gloups.

Tu achètes quoi au juste ??? Une envie réelle, un objet, un service… ou un prix ? Nous avons été tellement conditionnés, tous, par ces histoires de ‘promo’, comme je l’ai déjà raconté plus bas, qu’on en oublierai presque le bon sens !!! …

Mais pour aller encore beaucoup plus loin que ça, je porte à mon attention et à la tienne à quel point ce qui semble être une économie la plupart du temps… se paye très cher plus tard et par ailleurs ! On achète inadapté, trop, avec de l’avance, et à basse qualité … des produits qui finissent par proliférer autour de nous … parce qu’un achat aussi, il ne faut pas l’oublier, c’est un VOTE  !

Alors… Qu’est-ce que tu veux vraiment ???  ;o)

PS: J’ai fini par recycler quelques chewing-gums usagés pour faire tenir une planche de stratifié qui n’arrêtait pas de glisser dans la cuisine …  on risquait de tomber à force ! Et comme je ne suis pas spécialement bricoleuse… Donc de deux choses l’une; soit l’idée est très très bête, et je me rappellerai, quand j’aurais les fesses au sol, mon achat débile… soit ça colle la planche et ça aura au moins servi à quelque chose !!!

….

..

.

91 T SHIRT

91 T SHIRT


C’est la canicule ? Sors donc en T-shirt !

… Bon, tu t’attendais peut-être à un contenu un peu plus nourri ? Oui, mais quand il fait chaud, on sort léger !!! Ça n’est plus le temps de réfléchir… le mieux c’est justement de ne plus penser !

Le soleil est là, cool !  Avec les copains, les copines, c’est le moment de rire, de sautiller, de juste sentir la caresse des rayons sur la peau… Hummm…

Qu’il est bon, d’avoir l’esprit léger…  ;o)

….

..

.

90 QUI SUIS JE ?

90 QUI SUIS JE ?


Etre heureux… ce serait être soi… Mais qui suis-je ? …

Si j’essaie de donner une définition, c’est difficile… Quel est mon caractère ? Il est fluctuant m’sieur ! Quelles sont mes envies ? Elles bougent m’dame ! Bon, bah quelles sont mes valeurs ? Plus le temps passe, plus je dirais… l’infidélité ! C’est déjà bien en place, une belle infidélité d’avec mes valeurs passées, parmi lesquelles la fidélité était importante !!! Infidélité parce que le monde bouge; alors on est bien obligés de s’adapter ! Le monde me semble changer tellement vite que je ne peux plus perdre toute mon énergie à tenter de fixer les choses, les liens, les gens… y compris moi-même !

Merveilleux… Alors… Qui suis-je dans ce cas ? Ma fille me disait en début de semaine avoir opéré une belle régression par voie kinésiologique, l’invitant à relire son passé, les conditions de sa naissance … (et là tu passes au tribunal, 20 ans plus tard attention ! :  “Maman, est-ce que tu m’as voulue???” Meuh voui enfiiiin ;o) ) Et donc les conditions de la naissance pour expliquer les croyances qui se sont installées chez soi… lumière de nos comportements actuels, vus comme névrotiques tant qu’à faire ! (J’exagère à peine le trait)… J’espère que tu suis, je suis un peu lancée aujourd’hui… Je viens juste de recevoir une invitation de Kevin Spacey, qui se dit complètement fou amoureux de mes dessins (“I love!”), et donc de moi, par extension… J’ai du mal à rester concentrée…

Je voudrais prendre une certaine réserve par rapport à ça , pas par rapport à Kevin, mais par rapport à cette explication par le passé, et toutes les histoires que l’on se raconte, les scénarios dans lesquels on se plaît à s’inviter… Ils peuvent nous enfermer, alors prudence ! Tu te souviens de Duschmoll ? Le collaborateur chiant ! Les 10% de chiant vus comme 90%  (cf relire les 89 posts précédents pour retrouver le récit !)… Cette tendance que nous avons à faire dire aux choses ou aux événements ce que nous voulons leur faire dire… A écouter ma fille, je pourrais presque croire moi aussi que les conditions de sa naissance n’étaient pas super sympa… Sortons les mouchoirs… Comme partout, il y avait les casseroles familiales, mais de là à dire que c’était morose… Faut pas charrier ! J’étais super comblée, moi, avec ma p’tite pitchounette !!!

Bref miss, tu sais, ce qui compte vraiment, c’est qui tu es Aujourd’hui ! Cette personne que tu incarnes là, maintenant, tout de suite ! Et ce qui compte n’est à mon sens pas de savoir si tu tâches d’avoir un contrôle sur la vie, ou si tu es trop rangée, mais si cette façon de faire t’apporte de la satisfaction, ou est source de souffrance pour toi !  On peut très bien adorer ranger ! Je ne vois pas où est le problème, en fait ! Ensuite, j’aime bien cette idée de “sortir de sa zone de confort”. On entend “confort”, alors on se dit “ouille, ça va être inconfortable!”. Logique ! Ce à quoi on ne pense pas forcément, est que cette zone de confort est la zone limitante des habitudes, et donc des bonnes et des mauvaises habitudes… C’est à dire que les bouchons du matin en font partie, les tensions conjugales, ou le fait de contrôler ou ranger,  si c’est routinier pour toi… La zone de confort, c’est ce que tu connais. En sortir, c’est prendre le risque du nouveau pour élargir le champ, et pour ça il suffit de prendre un gros risque : changer peu à peu tes habitudes ! Tu déplores le fait d’être trop contrôlante et stressée si les choses échappent à ton emprise ? Magnifique, tu l’as vu, de une :o) . Exercice pratique suivant : Sors sans GPS ! Donne RV à une copine sans fixer d’heure, Ose l’imprécision !!! Euh… accepte de te laisser emmener là où tu ne sais pas où tu vas, Ose ne pas ranger ton appart pendant deux semaines, et vois ce qui se passe ! Des trucs comme ça. C’est comme un entraînement, tu vois? D’une part, c’est marrant, d’autre part, cela élargit doucement ton champ des possibles. Et puis moi je trouve que ton sens de l’organisation est un véritable talent ma choutte…

Bon, je m’étends, comme d’hab’. Qui suis-je, si je peux tenter de donner une réponse, ça serait rien, ou alors mon prénom, et le vide ou le plein qu’il comporte… en tout cas pas un métier ni un caractère, plutôt un ressenti. A ça je dis Oui, à ça je dis Non… Parce que mon cœur dit oui, ou non… 

Pour ce qui est de la fidélité, valeur tant prônée par notre société, je m’excuse par avance d’être déviante ! Je ne suis fidèle qu’à ce moi-même fluctuant ! Et puis ce mot “fidèle”… me fait penser à une boîte de pâtée pour chiens !!! “Fidèle”, c’est le collier, la laisse, c’est le non-choix du présent, car c’est l’obéissance aux choix du passé !!! “Un jour j’ai dit oui, alors tous les jours suivants je dois continuer de dire oui… le prix est cher payé… C’est assez marqué chez moi, je ne peux d’ailleurs pas porter de collier. J’ai dû être un chien dans une vie précédente… et vu mes cheveux, ça devait être un cocker caramel comme le Bill de Boule et Bill !!!  ;o)

….

..

.

89 VALEURS

89 VALEURS


Je me demande si ce qui nous apporte de la joie ne serait pas tout simplement…

…Être soi !!! Rester soi-même, en toutes circonstances ! Et, chacun de nous l’expérimente, ce n’est pas une mince affaire ! Quantité de moments où il est tellement facile de “composer” avec la situation pour tirer son épingle du jeu ! Quantité de micro-événements t’amenant à “omettre” tes valeurs, ce qui te fait vibrer, juste pour te conformer à une image, et “avoir la paix”… 

Ça peut être la famille, déjà… Il y a tellement d’attentes autour de nous, et dès le berceau… Alors imagine un peu quand tu ne corresponds pas (ce qui arrive dans quasiment 99.99% des cas) à la projection de tes parents ! Imagine le bazar si ta mère attend un garçon, et que manque de pot, tu es une fille ! Si tes parents ont décidé que tu ferais un “vrai métier” alors que pour toi il n’y a que la musique… Et bon, ça se joue aussi et surtout dans d’infimes postures du quotidien, tout ça. Je me souviens chez ma grand-mère… Nous affichions cet espèce de sourire contrit alors que l’ambiance était pressurisante au possible. Nous faisons bonne figure à l’âge ado, alors que notre seule envie était de nous lâcher un bon coup (ou de zapper les réunions de famille, tout simplement ) ! A mon propos, il y avait aussi cette idée qui disait que j’étais forte, que j’avais un fort caractère, et que je n’avais besoin de personne… Hiii !  C’est quelque part vrai, en fait, mais je ne me reconnais pas totalement dans cette définition, et surtout pas quand j’étais enfant ou ado; j’avais terriblement besoin d’être portée, épaulée, de pouvoir montrer mes faiblesses ! 🙂

Si j’en reviens à “avoir la paix”, cette paix l’est-elle vraiment ? J’aurais tendance, de plus en plus aujourd’hui, à croire qu’à chaque fois que tu fais l’impasse sur tes valeurs, ou plus largement sur “Qui tu es”, tu t’envoies la pire dose de poison possible. Sérieusement !  Crois-en tata Oph ! Et d’ailleurs tu peux t’amuser à l’expérimenter par toi-même … Fourvoies-toi, tu vas voir à quel point le chemin qui suivra sera escarpé. A l’opposé, ose montrer tes limites, et là soudainement c’est comme si l’Univers te déployait un magnifique tapis rouge !!! Le style tu oses dire “m…” à quelqu’un, et soudainement cette personne devient charmante et nettement plus accommodante avec toi ! Merveilleux…

Courage ! Ta nouvelle mission sera désormais de brandir un bel étandard à ton effigie. Marqué “Je suis ainsi… D’la merde!” (j’exagère, mais tu as compris !).  Cela semble simple ? Certains, bien sûr, iront tout de suite critiquer celui qui ose avouer ses faiblesses (Ouh, le gros paresseux ! Quel timoré ! Quelle égoïste !). Tant que ça ? Moi je dis que se mettre à nu (au sens figuré) est un sacré acte de bravoure ! Oser dire non à une super belle opportunité parce qu’elle supplante tes valeurs, c’est fort ! Regarde comme la corruption a pourri nos systèmes ! Ce n’est pas pour juger les gens, mais ça montre bien justement à quel point il est difficile de ne pas se laisser détourner !  Et pourtant, à l’heure d’aujourd’hui, et plus que jamais, il importe vraiment d’écouter notre cœur. De vibrer au son qui nous anime tous, c’est à dire partager, aimer, aider… en oubliant les sirènes de la peur qui nous font tellement croire que nous allons vivre un cruel destin si nous ne préservons pas notre petite pomme… J’oubliais un truc ! Rester soi peut se faire dans la douceur, hein ! Pas besoin de se sentir menacé !!!

Bon, pour ce qui est du dessin, il est chouette, celui-là non ??? Je l’aime beaucoup…  ;o)

….

..

.

88 COMPÉTENCES

88 COMPÉTENCES


Et toi, quelles sont tes compétences ?

C’est ce dont vous allez parler, quand par exemple tu vas postuler pour un nouveau boulot. Le gars derrière le bureau va te demander de lui exposer ta valise de diplômes, tes expériences, tes compétences !!!  Super, alors, qu’est-ce que tu sais faire dis-donc ? (Te) vendre ? Entrer en contact avec les gens ? Maîtriser l’outil informatique ? Très bien… 

Moi par exemple je sais dessiner… (enfin, je crois !). Je sais transmettre, enseigner. Je sais modéliser une pensée, gérer, organiser… J’utilise Excel, Word, WordPress, et un peu d’autres trucs, je sais exposer un sujet, lisser les conflits, suggérer de nouvelles idées, parler plusieurs langues … Je sais aussi un petit peu coudre, ha, et je suis très forte en mots croisés ! Je suis tenace, et surtout très autodidacte, je sais donc suivre et mettre en œuvre un projet… Par ailleurs, je sais préparer des jus de légumes, crusiner, nager évidemment, prendre soin de ma santé et offrir à mes enfants un cadre de vie épanouissant! Bon, bref, je ne vais pas me la faire, mon but n’est pas d’étirer tous mes bras comme Shiva… mais de t’inviter à réfléchir sur cette approche par les compétences …

On en est donc à se présenter en se disant tout ce que l’on sait faire. Et c’est comme en amour, la carte de visite est toujours fantastique ! J’adore déjà ce boulot, et je lui correspond tellement, avec toutes mes capacités… Mais dis donc, comment tu t’y prends, toi, pour les faire fonctionner ensemble, toutes ces compétences ?  Quelle part de chacune te faut-il pour te sentir bien, épanoui ?  Tu vois, j’aime bien nager, je l’ai assez dit, mais 40 minutes par jour c’est parfait ! Le dessin aussi s’inscrit dans des zones de créativité, je ne saurais pas dessiner non-stop des heures durant et plusieurs jours d’affilée, j’ai besoin d’un peu de tout …

Et puis… Est-ce parce que je sais utiliser certains logiciels que j’aime y passer du temps ??? Est-ce parce que j’ai eu tel diplôme à mes 22 ans que j’ai encore envie de rester dans ce domaine aujourd’hui ? Ne devrions-nous pas plutôt parler d’appétences que de compétences ? On n’est jamais aussi bon que dans ce qu’on ADORE faire, non ??? Et ne pas se réduire à une seule branche, un seul domaine… parce que ça n’est pas ce qu’on ferait chez soi : dans tes WE, tu gardes une part de détente, une part de sport, une part de sorties, une part de cocooning… Alors cessons donc de nous faire entrer dans des cases monotâches ! Moi j’aimerais bien une boîte qui permettre au contrôleur de gestion d’aller passer un coup d’aspi en salle de réunion, ou d’aller offrir un massage des épaules à son collègue, ou donner un cours de sport le midi aux autres etc. Et pourquoi pas, on devrait pouvoir permuter un peu les rôles, de temps en temps…

L’appétence, ça c’est génial. C’est la plus grosse branche, là où les choses semblent se faire tout seul… Il peut d’ailleurs y en avoir 2 ou 3. Par ici les synergies… et attends ! J’ai pas fini !!! Si toutes tes compétences et appétences se déplient autour de toi comme les branches d’un arbre… Es-tu sûr également de la bonne santé de ton tronc ? De garder ta ligne directrice ??? Est-ce que tu serais prêt à mettre tes passions au service de Monsanto ? Est-ce que tu penses à la portée de tes actes ? Est-ce que tu te tues à la tâche ou est-ce que tu sais poser tes limites ? Ce n’est pas de la morale, c’est juste que quand tu ne tapes pas juste, une part de toi le sait, et une part de toi se sent mal… Il faut veiller à pousser droit, équilibrer les branches de l’arbre, pousser vers la lumière… et garder les pieds sur terre ! Ça en fait du boulot, n’est-ce pas???

Et puis, pour arrêter aussi de parler de nous-mêmes comme dans un spot publicitaire, je me demande si chacun ne gagnerait pas beaucoup de temps et d’énergie… à exposer AUSSI ses incompétences !!! C’est juste une approche géniale, ça ! Les incompétences !!! Par exemple, je ne sais pas travailler si je suis à côté de quelqu’un qui siffle. Les sons aigus me perturbent beaucoup. Je ne sais pas me concentrer dans le bruit, je ne sais pas gérer mon ordi correctement, faire les sauvegardes qu’il faut, je ne sais pas rester assise des heures, écouter des réunions sans gribouiller, je ne sais pas démarcher… Là, oui, je veux bien de l’aide… Là, sur tel sujet, je veux bien apprendre… Nous sommes en réseau, nos compétences comblent les incompétences des autres et vice-versa; ça serait dommage de ne s’intéresser qu’à la moitié de nous-mêmes…

….

..

.

87 GRAINE

87 GRAINE


Chaque pensée est une graine …

Tu crées ta propre réalité ! En langage terrien, on pourrait dire : “les plus belles réalisations (ou les plus moches) ont commencé par une pensée… Logique. Mais on s’arrête là, ce n’est pas à ce genre de plan que je fais référence ! Plutôt à ce qui tourne autour de la loi d’Attraction, tu connais ?

On a commencé à voir poindre ce genre de concept vers la fin des années 80, peut-être avec des livres comme “Pouvoir illimité” de Anthony Robbins. Encore que là, il s’agissait de PNL, soit le fait de tellement se mettre dans la peau et les sensations (visuelles, kinesthésiques, olfactives émotionnelles) de ce qu’on veut atteindre ou obtenir, qu’on finisse par le faire, si je résume très très mal. Une sorte d’ultra puissance sur la vie, donc, mais avec une part active et des exercices pratiques !!! Matériellement parlant, ça peut encore s’expliquer. J’avais été assez marquée par ce bouquin, alors que j’avais tout juste la vingtaine, mais je n’avais finalement pas réussi à appliquer grand chose … D’ailleurs Robbins lui-même a fini par se suicider… On en déduira ce qu’on voudra !

Et puis vers le début des années 2000, plutôt 2004 je crois, je me souviens, on avait découvert un livre qu’on se passait entre ma mère, mes sœurs et moi. “Le pouvoir de créer” de Abraham. Un genre de bouquin ésotérique sans auteur (‘Abraham’, c’est flou hein), mais qui faisait tellement de bien à lire !!! Trop de bien ! Ha, je l’ai encore, ce livre…  Les prémisses du best seller “The Secret” de Rhonda Byres, sorti en 2007, et qui a mis au grand jour cette fameuse Loi d’attraction… Et j’en ai entendu parler du Secret, toi aussi?. Tellement que je ne l’ai jamais lu, je vois déjà tout à fait de quoi il parle !

Nous voilà donc avec un nouvel outil terriblement puissant (encore une question de pouvoir et de puissance!), et plus ou moins réservé aux initiés… “The Secret”, hein, chuuuut ! … donc pas à la portée de tout le monde, si tu vois ce que je veux dire… C’est plus exactement un mode d’emploi des lois de l’Univers, mais si tu l’utilises mal, ou si tu sais pas, bah tant pis pour ta pomme mon pauvre vieux !!! En gros, ça dit que nous créons notre propre réalité… laquelle prend sa source dans nos pensées ! Je mets en scène tout ça d’une façon relativement humoristico-ironique, mais dans le fond, je suis d’accord pour croire à l’idée, sous un certain éclairage, l’ayant d’ailleurs expérimenté à moultes reprises !!! Je raconterai ça plus tard…

Bon bon… mais alors, ça veut dire que si tu penses que tout va bien et que tu es super riche, beau ou belle, éternel, et que tout le monde t’aime c’est vrai ? Génial ! MAIS … Ce genre de truc peut faire peur aussi!!!  Je me connais dans ces cas là, il y aura toujours cette part de moi qui ne pourra pas s’empêcher d’aller tester les côtés sombres : et ça veut donc dire aussi que si je pense… que QUAND je pense…  que tout est nul, que les gens sont agressifs, possessifs, que la vie est dure, que tu rames pour gagner un centime, et que tu perds 90 euros et 3 points de permis en 3 secondes d’inattention… ça devient ta réalité !!! Alors là au secours !!! Mais comment maîtriser ses pensées ??? On a tous des hauts et des bas, des moments où on se déroule un scénario mental un peu noir !!! Alors ??? Ben c’est pour ça que ça marche, s’tu veux. Tu finis par re-créer la même composition de belles et moins belles expériences, sauf que c’est à partir de toi…

Trève de plaisanterie. A mon sens, on ne peut pas maîtriser ses pensées. Tu vois pas? Ça serait une forme de contrôle terrible. Un boulot de chaque instant. A moins de vivre dans une grotte, à l’abri du stress, au fond des montagnes tibétaines… Cependant, et c’est là pour moi la clé, on peut travailler ses croyances, s’intéresser à aller chercher plus loin, à explorer… La plupart du temps, avec un peu de recherche, on tombe sur des éclairages assez rassurants, lumineux, aimants… Et dans cet univers, nos pensées rosissent… Les graines peuvent alors germer … sur notre créativité !!!

….

..

.

86 TRANSAT

86 TRANSAT


J’avais dessiné ce transat…

… dans l’idée d’adresser un petit clin d’oeil à un ami (qui se reconnaîtra) et qui dort en hamac !!! J’aurais tout aussi bien pu dessiner un hamac… mais j’ai eu envie de dessiner un transat ! Dans les deux cas, c’est de la toile tendue, et ce mot “transat” me plait bien : il vient de “transatlantique” car c’était une “chaise de pont” utilisée sur les paquebots traversant l’Atlantique, c’est chouette non?

Bon, bref, alors voilà, ce dessin date d’il y a 8 jours déjà, et je m’apprêtais, toute contente, à le publier la semaine dernière… lorsque PAF ! Soudainement, je suis tombée sur un abrupt message, m’indiquant que je n’avais plus accès à l’administrateur de mon site (et blog). Gros bug. Donc plus aucune possibilité de publier quoi que ce soit. Diantre !!! Hé, j’ai beau faire ma fière, celle qui sait ce que c’est que de maîtriser ses émotions, la pleine conscience, les médits, tout le tralala… mais là… Plus de blog ! Je peux vous assurer que c’est à peu près comme si on m’avait coupé un bras ! Ou plus exactement, bâillonnée.. D’ailleurs, ma première réaction a été de suffoquer !!! Puis de râler… Rhhhhaaa, cette informatique de m… ! Puis de stresser… Aucun recul quoi !

Et oui, mes chers lecteurs, cette pause de quelques jours n’était pas voulue du tout… et je dois remercier du fonds du cœur Nico, qui a débloqué la situation !!! Il me reste une sorte de trauma : j’ai moins confiance… et je ne suis pas du tout la reine des sauvegardes… Tu vois, les dessins, c’est ça que j’aime chez eux : ils sont sur leur papier, ils restent sur leur papier…  ;o)

Bon mais dans tout ça le transat est tombé à pic ! Pendant une semaine, j’ai bien dû traverser l’océan du vide, moi ! Ben oui, tant de choses à exprimer, et pause forcée ! Le transat vient nous livrer ce doux message : “Certes, tu rames, mais tu te dois de traverser l’onde de choc… détendue ! Relax ! Il vient toujours un moment où l’autre rive se présente !!!

C’est ce qui s’appelle tirer une leçon des choses les plus anodines… et ceux qui me connaissent savent que j’aime faire ça ! Lol… Encore MERCI Nico !!!  ;o)

….

..

.

85 PROMO

85 PROMO


J’ai le plaisir de recycler pour vous ce “vieux” dessin !

Hé oui ! Il date d’il y a dix ans déjà, ce dessin ! 10 ans ! Mon style a changé, la calligraphie aussi d’ailleurs, mais l’esprit reste le même, ce “truc” que je ne saurais définir. En tout cas, je l’aime bien, ce dessin ! Il nous parle de promo, solde, remise, ristourne… Tout ce jargon que nous sommes tous tellement habitués à employer, tous tant formatés que nous sommes ! Formatés par les stratégies marketing qui nous entourent… et nous entourloupent ! Ici, ces mots étaient drôles, car ils illustraient un texte de théâtre de Gogol, “Le manteau” (1843), donc un vocabulaire décalé par rapport au contexte  !

J’ai remarqué d’ailleurs que c’est un peu la même chose avec les voitures :  Tu quittes la maison, tu préviens les autres : “Bon, ben je prends la voiture, OK ? ” (ou la bagnole, selon…). Mais si par malheur il t’arrive un accident ou une infraction et que tu dois t’adresser à des gendarmes, tu endosses ton costume d’enfant sage : “J’avais pris mon véhicule … ”  (comme si tu disais “Bon, ben je prends le véhicule OK?”) . L’image qui me vient, quand je vous raconte ça, c’est le capitaine Haddock qui décide de se mettre à boire de l’eau et adopte du même coup une coiffure rangée, la raie au milieu !!!  …

Bon , mais ce que je peux être bavarde, c’est terrible. Je parlais donc de ce vieux dessin toujours d’actualité, et qui me parle aussi de ce que je rencontre quand je mets en vente mes trucs sur le Bon Coin. Le réflexe quasi immédiat des gens, c’est de savoir s’il pourrait y avoir une remise. Même si le prix est déjà bas, même si je ne suis pas une boutique, c’est la remise qui compte, la bonne affaire ! …

Tiens mais justement, c’est quoi une bonne affaire aujourd’hui ? C’est quoi pour toi une bonne affaire ? C’est aller dans une marque de grande distribution pour te glorifier d’avoir trouvé un tee-shirt à 2 balles ? (en simili coton, fabriqué par des gosses en Inde, dont les familles sont intoxiquées par les pesticides et vivent dans des conditions lamentables), ton tee-shirt qui de toutes façons vrillera dans deux lavages maximum, ou bien ton pull qui ne ressemble plus à rien dès son premier passage en machine … (et qui te dresse les cheveux au plafond quand tu le retires! lol)

Truc incroyable… Cela s’applique même sur certains produits bien chèrement vendus et dont je tairai les marques…  Le genre de marque qui doit réaliser 75% de son chiffre d’affaire annuel dans les 2 mois qui précèdent Noël ! Pourquoi? Ben parce que nous nous offrons une image ! Pas un habit, une marque !!!

Pour moi, une bonne affaire, c’est l’acquisition d’un super objet de super qualité, peut-être cher, peut-être pas, mais qui restera à coup sûr dans mes placards trèèès longtemps ! Cela peut être un tee-shirt trouvé chez Emmaüs dont le coton est du “vrai” coton, une coupelle faite avec le cœur par un artisan, j’adore d’ailleurs le bois sculpté… ou bien une vieille petite clochette ! De nos jours, la qualité se trouve… surtout parmi les choses anciennes !!!

On nous parle de plus en plus de la démarche “Zéro déchet”. Alors je te soumets une idée, une sorte de défi : Serais-tu capable d’offrir du recyclé pour une fête ou un anniv? Un objet que tu as aimé pendant dix ans, une fringue que tu ne porteras plus ? … Est-ce parce que c’est recyclé que ça ne plaira pas à tes amis? Et justement, es-tu capable de te déposséder d’un objet ayant à tes yeux tant de valeur…  pour l’offrir ? C’est pas ça, un VRAI cadeau   ;o)

….

..

.

84 LIBERATION

84 LIBERATION


Chose promise … !

Coucou les amis ! Je suis contente de sortir un peu du cadre habituel de mes articles pour partager avec vous cette carte heuristique ! Je l’ai tracée suite à l’écoute d’une vidéo de Laurent Levy sur Youtube.  Au passage, c’est vraiment sympa, j’ai de la chance de pouvoir utiliser ce formidable outil qu’est le dessin… au service de la levée de mes blocages inconscients … Youpi ! Tout entre en synergie !!! Dessiner, pour moi, c’est à tous les niveaux, tout le temps… (je continue de penser en français, mais qui sait, peut-être qu’un jour je penserai en dessins !)

La vidéo en question est très perchée, autant prévenir ceux qui ne connaissent pas ! Laurent Levy est une personne remarquable, un type bourré d’enthousiasme, et avec qui j’entre en joie et en paix depuis des mois; je n’ai plus le recul pour dire si pour un novice le discours est compréhensible; j’aurais tendance à dire qu’il faut un certain état d’esprit !!!  (ce n’est pas mon père, par exemple, qui plongerait vers ce style de vidéo ! ;o) ) .En tout cas, si ça t’intéresse, le lien est là : https://www.youtube.com/watch?v=Ez7VDQcAkuw&t=516s   

Bref, je regarde la vidéo, je note les idées qui me parlent le plus, je décèle une sorte de protocole, que je retraduis en dessin…. et voici le résultat !!!  Évidemment, cette carte est assez perso, finalement, et me parlera surtout à moi. C’est cet outil, le mind-mapping, qui est très intéressant pour réellement intégrer une idée nouvelle. Et plus encore, le fait de se servir de la carte ensuite !

Cette carte m’a appris à gérer mes blocages inconscients, en me saisissant de mes émotions les plus violentes pour le terreau de ma libération personnelle. Ha waw ! c’est duuur à expliquer !!! Dans les grandes lignes, j’ai compris qu’un malaise cache une émotion. Si tu ne fuis pas, si tu observes ce truc qui te parle dans le corps (comme le cœur qui se serre par exemple), il te dit l’émotion qui est sous-jacente, et sous cette émotion, la peur attachée à telle ou telle croyance. Si tu vas au fond de la logique, tu réalises que la croyance est fausse ! Pour cela, il faut traverser l’émotion (souvent ça se traduit par pleurer un bon coup).

Et paf, tout s’éclaire et tu as soudainement accès à une interprétation beaucoup plus limpide des choses, tu quittes tes prisons, tes culpabilités, tu comprends à quel point ce qui t’empêche de t’épanouir… n’est que toi-même ! Au fait, si tout ce que je dis te semble bizarre ou compliqué, perché ou dingue… c’est pas grave, c’est sympa quand-même ! :o)

Alors… Horrible ou formidable nouvelle ? Comprendre sa responsabilité c’est aussi comprendre que tu as les clés pour tout décider et orienter dans ta vie, c’est pas Génial, ça ???

….

..

.

83 TURBULENCES

83 TURBULENCES


Enfin l’éclaircie !

… J’ai traversé quelques grosses zones de turbulences la semaine dernière. J’avais tellement le nez dans le guidon (et pas trop l’habitude de tenir des discours négatifs) que j’avais un peu minimisé la chose sur mon blog ! En vrai, je suis passée par toute une palette d’émotions, allant du désarroi à la tristesse, d’un sentiment d’injustice à un autre de solitude… Bref, le mauvais bouillon… Et j’avais franchement minimisé… parce que le bouillon était vraiment dégueu en fait ! Même mes ailes imaginaires n’étaient pas suffisantes pour m’aider à re-respirer…

Bon, mais qu’ai-je fait, alors, pour me sortir du tunnel ? J’ai eu de la chance, j’ai trouvé un outil formidable !!! ll faudra vraiment que je te raconte tout ça. Pour aujourd’hui, cela risque de prendre un peu trop de temps, mais j’ai tracé un super mind-mapping à ce sujet que j’espère bien te montrer un de ces quatre ! En gros, le gros du gros, c’est tout de même de faire face à sa douleur ! Paf ! Pas d’échappatoire (comme je le croyais avec mes ailes) : Non, non, tu te prends la (ou les) choses dans le nez, et tu traverses toutes les turbulences émotionnelles que l’expérience t’envoie  !

C’est bizarre, je pourrais me dire que ça n’est pas de chance : j’ai vécu ce que je redoutais, d’une certaine manière…. Sauf que finalement, le fait d’avoir pris le mur… m’a fait ne plus avoir peur du mur !!! Je me suis rendu compte de tous les efforts inconscients  et de toute l’énergie que je mettais dans ma vie pour me modeler par peur d’être jugée. J’ai finalement été jugée, pas forcément d’une façon positive (!). Alors j’ai traversé la surprise, l’anxiété, la peur, la colère, la boule au ventre…. et finalement la libération ! Je suis allée à la rencontre de moi-même, le voyage était beau … Les turbulences ont été le terreau de ma progression. Il fallait en passer par là pour comprendre… J’aurais pu appeler cet article “Résilience”… !

Dans ses traversées il y a parfois un ou une copilote. L’autre n’est que le miroir de soi, mais qu’est-ce qu’il ou elle aide à bien se voir ! Nous sommes co-créateurs de notre expérience. Encore une fois, merci à tous mes copilotes ! On explose parfois enfermés ensemble dans une petite bulle aussi étroite que ce cockpit ! Mais en fait aussi, c’est dans les cocottes qu’on fait les meilleures soupes !!!  ;o)

….

..

.

82 ENVOL

82 ENVOL


Vous connaissez la loi des séries ?

Vous savez, pas la grosse catastrophe, plus insidieux : l’accumulation de petites contrariétés, mais qui viennent toutes s’empiler, les unes à la suite des autres, sans te donner le temps de reprendre ta respiration… et là tu as juste l’impression que c’est sans fin ! Est-ce mon esprit qui donne à tout événement une interprétation grisouille ? Un peu comme quand mon fils déclare : ” Ha, c’est une mauvaise journée, aujourd’hui !”. L’univers lui donne raison ce jour-là !  Il parait que l’on voit ce que l’on croit ! Comment en sortir??? C’est moi qui ai créé tout ça ? La seule solution que je connaisse est l’envol. Je te conseille de passer au dessus des nuages…

Comment faire ? C’est très simple, je t’explique : Il suffit de te créer mentalement une magnifique paire d’ailes capables de te transporter absolument partout. Puis de leur demander de te soulever et de te faire voltiger, d’abord le long des escaliers un peu au dessus des marches, pour tester un peu, puis comme un avec un toboggan, en passant par la fenêtre… J’espère que tu les as conçues suffisamment high-tech pour qu’elles te permettent aussi les loopings, c’est sympa, ça, de tourner sur soi. Je fais ça un peu au dessus de la maison, personne ne remarque généralement; ils ont tous le nez collé au plancher. Je voudrais bien leur montrer, mais c’est agréable aussi d’avoir le ciel pour moi toute seule, donc bon. Les nuages, c’est le pied, c’est moelleux comme tout. Un peu au dessus, cela réchauffe… tout doux, tranquille…  j’ai croisé Icare, qui m’a conseillé de ne pas monter trop haut, il paraît que ça fait fondre ! 

….

..

.

81 RAVALEMENT

81 RAVALEMENT


C’est un drôle de mot, ça, non? !!!

… Pourquoi ai-je eu envie de mettre ce titre ? Juste parce que cela me fait rire. Quand tu dis ravalement, tu penses à un ravalement de façade, ou à un ravalement de salive ? … Et quand tu fais face (face, justement!) à une situation difficile, est-ce que tu ravales ta salive, ou est-ce que tu fais bonne figure ? Clairement, je parle bien là pour moi-même ! Je ne me maquille que très rarement dans ma vie de tous les jours. je ne sais pas, quelque chose me fait penser au proverbe “maquillée comme une voiture volée!”. Il y a une forme de tricherie pour moi peut-être… Mais je suis très forte pour d’autres formes de triche, comme par exemple justement le fait de masquer mon désarroi par un sourire de composition; je me mens si bien à moi-même parfois…

Je trouve amusant ce rapprochement qui existe dans les mots, (ce pour quoi notre riche langue française ne fait pas exception). La face, la façade ! Un peu comme si notre maison nous représentait, et quelque part, c’est bien ce que raconte le Feng Shui! Garde ta porte d’entrée accueillante, c’est ta respiration; et tes fenêtres propres, elles sont les yeux de ton logis par lesquels passe la lumière !

Pour le reste, hein, on fait au mieux, et c’est déjà pas mal !!! ;o)

….

..

.

80 DISCIPLINE

80 DISCIPLINE


La discipline, c’est la liberté ! (Jane Fonda)

Avoir une discipline, cela n’est pas un parcours d’austérité, mais un parcours de joie. Je fais le choix de la rigueur, non celui de la rigidité ! Derrière le mot discipline, je range le mot harmonie. Elle me permet d’accéder à un équilibre bien plus profond et plus stable que la quête du plaisir immédiat. Pourquoi? Sans doute parce que dans le plaisir immédiat, il y a quelque chose qui est conditionné par un apport extérieur à soi, et que l’on va devoir obtenir souvent par contrôle ! La discipline m’emmène dans un chemin de lâcher prise, de silence intérieur, et je vois alors jaillir du fond de mon être tous les trésors de paix, joie, amour.

C’est aussi se souvenir de ce qui va être profondément bon pour nous. nous nourrir le coeur, alors que ça peut sembler anodin. Hier, alors qu’il était grand temps de coucher mes filles, et que j’avais moi-même quelques dessins à finir avant d’aller dormir,  j’ai vu que Clémentine était nerveuse, comme elle l’avait été toute la soirée, tendue par sa journée. Juste avant qu’elle ne se glisse dans son lit, je lui ai dit “Et tu ne voudrais pas un bain? Si tu veux, je te lave les cheveux… ” Elle a accepté, toute contente. “Hummm, (l’eau chaude sur le corps) ça fait du bien maman… ” Bah oui ça fait du bien, ça ré-ancre au sol ! Quand on fonce tête baissée vers toutes les choses que l’on doit faire, on oublie la base ! Je lui ai massé les épaules, les jambes, fait son petit shampooing…  On était bien !!! Dans ces cas-là, le soignant reçoit autant que le soigné ! Au final, ma miss a dormi comme un petit chat, et le réveil a été nettement plus fluide que les autres jours ! :o)

Sur ce dessin, c’est mon ami Gaspard !!! Il court de nombreux marathons. Il m’explique que parfois tes idées s’éclaircissent au fil de la course. J’ai déjà vécu ça, je vois tout à fait de quoi il parle ! Il y a de la patience derrière tout ça, mais à l’arrivée, le cadeau de la Vie est grandiose …

…….

..

.

79 FRATERNITE

79 FRATERNITE


J’adore mes sœurs !!!

… je pense très fort à mes sœurs, ce matin. :o)  Mes deux petites sœurs qui ont chacune une vie bien remplie! On est tous avec nos vies bien remplies !!! Vous en connaissez encore, vous, des gens avec des vies pas remplies??? Mes sœurs, donc…, et ce lien fraternel tellement irremplaçable… C’est génial de se voir grandir, de voir passer nos modes, par exemple toutes nos coiffures successives, nos fringues, nos lubies, nos envies…

Connaître quelqu’un depuis si longtemps… ça ne te ferait pas envie, ça, de pouvoir voyager dans le temps pour connaître de la même façon ton conjoint version enfant, puis ado, puis jeune adulte ? Ça serait vraiment un pont pour l’aimer encore davantage. Dans le lien fraternel, il y a quelque chose de cet ordre, c’est ancré dans notre enfance, c’est pour la vie … :o)

Lorsque nos enfants jouent ensemble, ça nous rappelle nous quand nous étions petites !!!  Et puis… si quand on voit nos parents, cela réactive toujours un peu quelque part notre position d’enfant; partager cela avec les sœurs, c’est se donner l’occasion de s’observer et d’en rire ! Voir mes sœurs, à chaque fois, c’est m’offrir un doux rappel des habitudes familiales, cela me reconnecte avec qui je suis…

Les frères et sœurs, ça se dispute aussi !!! Enfant cela passe très bien, adulte cela fait bien plus mal… Et c’est intéressant à ce stade d’observer justement la légèreté de l’enfance : pourquoi chez eux les disputes ne creusent-elles pas un irrémédiable et douloureux sillon? N’est-ce pas parce qu’ils se rentrent dedans un bon coup? Ils se roulent par terre, se bagarrent physiquement… mais au moins c’est réglé !!! Adulte, on ne pourrait se le permettre, mais du coup, si cela explose, les mots restent plantés dans les cœurs comme des épées…  Il y a aussi le chapeau parental, garantissant le plus souvent une bonne harmonie familiale. ll arrive que d’inattendus conflits se réveillent suite au décès des parents. … J’espère que jamais cela ne nous arrivera !!!

….

..

.

78 POISSON

78 POISSON


A quelle piscine irai-je nager aujourd’hui?

… Il y a des fois où je me sens un peu moins réchauffée que d’autres, alors quand il s’agit d’aller nager, c’est un peu plus dur. J’ai le choix entre Lille Sud, Marx Dormoy, Mons, La madeleine… Dans quel bassin l’eau sera-t-elle la moins mouillée ??? Oui, parce qu’il y a des genres d’eau. Tu ne savais pas ? A certains moments l’eau te pénètre, alors qu’à d’autres, elle semble juste te glisser autour. Parfois tu luttes contre, parfois elle te porte. C’est un élément super bizarre, qu’on peut voir du dessus, d’en dessous, et même au travers de sa surface…

Le plus beau, juste avant les rayons du soleil sur l’eau, c’est les matinées d’hiver à 8h, quand ils nous éclairent le bassin uniquement par des lumières sous l’eau, et que chaque nageur est suivi d’une multitude infinie de petites bulles éclairées. C’est irréel, ce truc. Le plus horrible, c’est les gros pieds du nageur de devant ! Je nage souvent les yeux fermés… dans cet élément impalpable qu’est l’eau… Moi aussi je suis impalpable ! Je file… tu ne me prendras pas dans tes filets !

Dessin du haut : si j’avais dessiné une vague ombre de poisson, tu aurais vu deux pêcheurs rigolos plutôt sympas… je te dessine un poisson d’avril tout gentil et expressif, un peu effrayé… et là les deux du haut sont des barbares ! Donc même derrière les insupportables gros pieds du mec de devant, il y a une belle âme, n’oublions pas !

…..

..

.