Nature blog illustrations Ophélie

LE BLOG : Au fil de l’Oph …

Ce blog de “dessins qui font du bien” est là parce que je suis une grande rêveuse, et que j’ai eu envie d’imaginer une vie où tout se passerait de la manière la plus sympa possible, un univers un peu idéal en quelque sorte, puis de partager ce plaisir avec TOI !…  Merci d’en faire un favori ! Ce blog est vivant et mouvant…  Echangeons ensemble !  POUR COMMENTER LE DESSIN DU JOUR (oh, merciii !), clique sur le titre de l’article concerné… puis, tout en bas de la nouvelle page va dans la zone “Poster le commentaire” (oublie le bouton ‘cliquer ici pour soumettre votre avis’… qui est un bug, heummm… en attente de résolution!!!) :o)

100 AU FIL DE NOS LIENS !!!

100 AU FIL DE NOS LIENS !!!


Créer du lien…

… C’est un grand jour aujourd’hui; une célébration !!! Nous voici  au centième article de ce blog !

Voici l’occasion pour moi de faire le point sur mon travail. Il m’importe de vous dire à quel point ce qui compte pour moi, à travers mes dessins de bonhommes, à travers ces personnages bourrés d’émotions… est de créer ou re-créer ce lien magique qui existe entre nous tous, humains ! Ce fait que l’on reconnaisse tant une part de soi à travers ce que l’on voit de l’autre, notamment dans les trait d’un simple dessin !

Ce que j’espère, c’est que mes dessins soient une invitation à te regarder, et à regarder tes proches avec plus de bienveillance… et d’humour ! Qu’ils t’aident à prendre un petit peu plus de recul face à tes comportements du quotidien; qu’ils t’invitent à t’aimer, au lieu de te juger !!! …

100 articles !!! Quelle babelle ! Et crois-moi, je ne compte pas en rester là ! J’en ai encore, des choses, à partager avec toi !!!

Et si par chance mes dessins te donnaient l’envie de prendre le crayon et de dessiner à ton tour… comme un cycle vertueux de créativité… alors… j’aurais tout gagné !!! 

Merci… encore merci de suivre mes crayons depuis tout ce temps…  ;o)

….

..

.

99 CONNEXION

99 CONNEXION


Je regarde où se situe ma connexion aux autres !

… Le fait que la 5G ait été installée il y a à peu près un an sur les lignes de métro de ma ville… a considérablement changé l’ambiance dans les rames et sur les quais !  Je suis chaque jour étonnée de compter le nombre de visages tournés vers un écran, le mien y compris parfois, le nombre de fils blancs des petits écouteurs glissés dans les oreilles, voire le nombre d’écouteurs sans fil en connexion via Bluetooth !

Qu’en est-il de nos liens avec les autres ? Tu opères une connexion quasi permanente avec tes amies, tes potes, tes proches, où qu’ils soient… et puis peut-être qu’une fois en présence avec eux, tu te retrouves à échanger des sms vidéos ou vocaux avec une autre personne encore… physiquement éloignée de toi ! Un mot me vient… Absurdité ! Mais bon, tout ceci n’est pour moi qu’une invitation à prendre conscience de nos comportements. C’est très utile de prendre le portable, et c’est aussi une très belle chaleur que de le poser et de jeter un regard autour de soi…

C’est tellement ça, la Présence, l’instant présent ! Tu coupes l’écran, tu lèves la tête, et tu captes un regard, un sourire… et s’il n’y en a pas, hé bien tu peux en envoyer un, tout simplement ! Le gamin posé sur les genoux de sa maman et qui trépigne, le type assis en face de toi et dont les tatouages te racontent un roman… L’autre jour, j’ai tellement bien discuté avec une super mamie aux cheveux blonds peroxydés (une perruque?) et qui portait une robe en strass et paillettes !!! Je la trouvais fabuleuse, cette personne ! Et elle, elle n’avait pas de portable, elle était là, avec son sourire, sa pétillance, son envie de rire et de bouger encore, d’échanger avec les autres, se fichant complètement de ce que l’on pouvait penser de son apparence de dame au grand âge dans une robe de starlette ! Nous avons tellement parlé… qu’elle en a oublié de descendre au bon arrêt !!!

J’aime bien, ces moments sympa partagés dans le métro. Ces rames nous offrent la possibilité d’une connexion instantanée, fugace, gratuite avec un ou une inconnue, une porte ouverte sur un ailleurs, une différence, un enrichissement que l’on ne trouverait pas mieux autrement finalement !!!

Le portable offre une autre ouverture au monde… à condition de ne pas prendre toute la place ! Certains parents d’ados se reconnaîtront sûrement : ça t’est déjà arrivé d’envoyer un sms à ton fils, pourtant sous le même toit, pour lui dire qu’on passait à table ??? Le pire, c’est que c’est super efficace !  ;o)

….

..

.

98 SPONTANÉ

98 SPONTANÉ


YOUPI Youpi YOUPI Youpi YOUPiii You !

… Aujourd’hui, je ressens cette énergie d’amour, de joie, de pétillance ! Je ne laisse venir aucune entrave à ma spontanéité, parce que c’est justement dans ce jaillissement spontané que je me sens en joie.

On s’est un peu gourré, non? à croire que l’adulte avaient TOUT à apprendre à l’enfant dans son apprentissage de la vie… Bien-sûr, il faut bien lui apprendre à marcher, s’alimenter, s’habiller, lire, écrire, compter… Mais de là à croire qu’on en sache plus que lui, et dans tous les domaines !!!  N’est pas forcément le plus sage qui croit !

Je ressens très fort qu’un enfant naît avec une part plus large que l’adulte qu’il devient par la suite, une part qui SAIT… L’enfant est étendu, libre, il a bien du mal à se consigner à une enveloppe physique. et l’adulte, empli de bonne volonté, confond souvent transmettre, et transformer, formater l’autre… Le faire rentrer dans une belle case ! Tu arrives sur terre tout doux, tout mou, tout souple, pétillant comme un tourbillon d’énergie, et à 24-25 ans, tout frais émoulu de tes études, tu ressors bien droit, bien engoncé dans ton costume-cravate, le champs visuel réduit par le cercle de tes lunettes, les pieds enfermés dans de rigides très-classes souliers, le cul vissé sur ta chaise de bureau 6 heures par jour… Mais comme tu as l’air prisonnier, comme ça, tu t’en rends compte au moins???

Tout ça parce qu’en avançant en âge, l’enfant apprend à se conformer (con-former). Il y perd un peu de de son essence, au passage; C’est fou par exemple comme il est éclairant d’aller faire un tour du côté de ses rêves d’enfant quand on ne sait (même) plus ce que l’on voudrait faire dans la vie; l’enfant, lui, savait.

Et puis comme l’adulte peut mettre comme temps à retrouver sa connexion à l’instant présent, il lui faut des stages de pleine conscience, de la méditation… là où un enfant vit ses émotions d’une manière tellement spontanée ! Les rires, les pleurs, les colères passent et il ne cherche pas à poser un contrôle sur l’expression de ses émotions. A côté,  tant d’adultes transforment leurs humeurs “maîtrisées” en maladies…

Alors voilà ce qu’il faut faire : se lever de bonne humeur même si les pensées amènent tout un tas de tracas, ne pas leur donner prise ! (Se tracasser ne résoudra rien au problème, de toutes façons) S’étirer, bouger, chanter, aimer, rire, tourbillonner, ne pas se juger de garder cette candeur de l’enfance, cet état d’esprit un peu “trop” léger, mais vivre, vivre, viiiiivre !!!  ;o)

….

..

.

97 CONFIANCE

97 CONFIANCE


Aujourd’hui, je t’invite à avancer en confiance !

… C’est du moins une idée que j’ai très envie de garder en tête pour moi-même ! … Pour toutes les fois où je doute de mes décisions, pour toutes les fois où j’appréhende quelque chose…

Souviens-toi, chère Ophélie, que sans cette confiance tu n’aurais jamais osé laisser ton ancien boulot dans les bureaux, pour avancer vers ta passion : dessiner et devenir dessinatrice ! Souviens-toi comme c’est le cœur qui t’a guidé à ce moment là ! Ton rêve d’enfant, dans toute sa simplicité ! Souviens-toi tous ces gens qui te disaient qu’on ne peut pas vraiment vivre de sa passion, que tu devrais dessiner plus en couleur, moins “gamin”, que tu devrais animer tes dessins, … et puis que quand-même, tu devrais démarcher un peu plus !!! Et remarque à quel point l’évidence a tellement semblé te jaillir du fond des tripes, et à quel point tu te sens bien dans ton choix !!! Quant au fait d’avoir des enfants… tu imagines ce que ça aurait été si tu avais analysé ton envie avec la tête ? (“Oh, mais un enfant c’est du travail, il faut de l’argent, il faut lui assurer un avenir, et qui sait de quoi l’avenir sera fait?…”). Ouf, j’en ai eu quatre; ils sont merveilleux…

Bon, hé bien c’est la même recette pour tout le reste : si ton cœur te dit OUI, c’est que c’est bon !!! …

Dans tous nos choix, le problème, finalement, c’est notre peur, ou notre peur d’avoir peur? Celle qui nous fait adopter des comportements complètement décalés par rapport à nos envies profondes.. Regarde bien et tu verras à quel point on est conditionnés dans le ciboulot ! Comment s’en rendre compte ? Une belle piste est de voir combien de fois par jour tu réfléchis en utilisant le mot “sinon” ! : “je vais répondre à ce mail sinon… ” “Je dois prendre ce RV sinon…” “Il faut bien que je bosse ce truc sinon…” . Sinon quoi??? La peur d’avoir peur c’est la maladie du siècle ! Quelque chose de tellement sournois que ça nous détruit. La VRAIE peur, elle, n’est pas si dramatique, c’est un signal d’alarme qui nous aide ! C’est une dose d’adrénaline pour nous aider à survivre en situation dangereuse… et quand on y est, on n’y pense pas, on le vit, et ça passe ! Comme je le lisais ce matin, “Laisse la peur envahir ta poitrine!”. C’est sain de ne pas tenter de résister à cette peur naturelle !

Comme ce navigateur solitaire, seul au milieu de l’océan… reste en confiance et trace ta route; tu sais bien que si tu suis ta vraie envie, tu as une étoile au dessus de la tête, tout plein même…  :oD

….

..

.

96 CLAIRE

96 CLAIRE


Claire s’est éteinte…  Cette phrase peut-elle être cohérente ? !!!

Claire est pour toujours lumineuse et vivante, aussi lumineuse que nous le dit son prénom ! Claire, notre éternelle petite flamme, petite femme, petite soeur… Par son départ, elle nous invite encore plus à nous élever, à nous regarder les uns les autres, pour profiter à 100% de ce que nous avons encore à vivre ensemble ! Claire brille dans nos coeurs…

J’ai connu deux magnifiques Claire. L’une est une amie précieuse, confidente de tous les instants; nous nous sommes échangé pendant 3 ans une correspondance nourrie, respectueuse, conservant par jeu le vouvoiement de nos premiers échanges, gardant la magie de ne nous être jamais demandé nos photos, de n’avoir jamais entendu nos voix !!! J’ai malheureusement découvert le visage de Claire sur … sa tombe, un triste jour de février, il y a deux ans maintenant… Claire avait à peine 50ans…

Mon autre Claire est partie la semaine dernière, plus tôt encore, à l’aube de ses 45ans, suite à un accident de la route et 9ans de coma ou locked-in-syndrom… C’est ma belle soeur. Une pluie de joie et de lumière. Claire est rieuse, chanteuse, joueuse…

J’en parle au présent, parce que je sais qu’elles sont là, en nous, dans nos coeurs, vibrantes et vivantes ! Elles nous accompagnent, pas après pas. Elles nous envoient des clins d’oeil, des arc-en-ciel … et nous insufflent cette énergie de vie…  :oD

….

..

.

95 ARBRES

95 ARBRES


Trop beau, ce dessin, j’avais tellement envie de le partager avec vous !

En réalité, c’est un dessin que j’avais réalisé en esquisse pour le bouquin de David Tan, “Manuel sur la régénération de la santé et de la vitalité”, la méthode des 5 piliers de vie” ! (un super bouquin bourré de conseils avisés que je vous recommande vivement !!! ).

Mais David avait une idée très claire de la façon dont il souhaitait illustrer les piliers, et a plutôt préféré un jongleur avec 5 balles… Soit, mais qu’allait-il advenir de ce beau dessin? … Je l’ai retrouvé dans mes archives, hier, et je trouve qu’il a toute sa place dans le blog !

C’est l’occasion de vous parler de mes arbres, et de la joie qu’ils m’apportent ! A chaque fois que je sens que j’ai les idées un peu confuses, ou que je commence à broyer du noir, j’enfile mes bottes, et je m’offre une belle balade au bois… A chaque fois, j’en reviens régénérée !!!

On dit que les arbres nous ressemblent, hormis le fait qu’ils vivent beaucoup plus longtemps que nous !!! Il y a un peu de ça, il y a la sérénité qu’ils dégagent, la diversité de leurs essences, et le fait qu’on se recharge tellement quand on leur fait un gros câlin, comme le préconise la sylvothérapie (je pratique avec mon arbre préféré !). Mais un arbre reste fixé au sol par ses racines, alors que nous, nous avons la possibilité de cheminer, de nous déplacer … Profitons-en !

Il est rigolo de savoir aussi que si je dessinais les bonhommes comme je dessine les arbres, je ne les représenterais que de la taille à la tête ! Les arbres ayant sous leur tronc tout un impressionnant système racinaire, de grande envergure !!!  ;o)

….

..

.

94 SERVICE

94 SERVICE


Et si nous faisions de cette fameuse année 2020 l’année des solutions ? ! !

… J’ai perçu en 2019 cette sorte de bombardement d’idées pessimistes, de peurs liées à notre devenir en tant qu’humains, sur une planète écologiquement menacée… C’était nécessaire d’en passer par là, d’écouter les discours alarmistes de Nicolas Hulot, les médias… mais tout de même, cela nous renvoie aussi beaucoup à un terrible sentiment d’impuissance, comme s’il ne nous restait plus qu’à attendre quasiment passivement notre verdict… (parce que bon, ce n’est peut-être pas avec nos tawashi et nos furoshiki, et notre carré de laitues sur le balcon,  qu’on va contrer les effets de Monsanto… hein, ne nous leurrons pas ! … )

Alors cette année 2020, pourquoi pas créer des solutions? Pourquoi pas “Penser” non plus en problèmes, mais en solutions ? !!! (youpi !!!) . 

Comment? C’est si simple, en partant de notre ce que nous sommes, de notre personnalité, de nos envies !!! En changeant totalement d’état d’esprit ! La façon dont je vois les choses, ce serait non plus de chercher à “adapter” tant bien que mal une réponse à un problème, mais à faire partir de nouvelles solutions à partir de ce que l’on Est profondément, fondamentalement, “dans nos tripes” !!! Partons cette fois de nos envies, de notre coeur, de nos kifs, pour nous permettre d’entrer en créativité, d’imaginer, de changer notre positionnement, en passant de “victime” à “responsable”. Parce que créer, même un petit clou, c’est se déployer, aller vers les autres, libérer une énergie nouvelle, tournée non plus vers la peur, mais vers la confiance, la joie !

Et toi, par exemple, par quel bout accepterais-tu de te changer toi-même? C’est là que je pense à la notion de Service : Qu’as-tu à offrir aux autres ? Te mets-tu vraiment dès aujourd’hui au service de tes talents pour les partager à la communauté? Commences-tu à voir les autres non plus comme des étrangers, mais comme une partie de toi-même… avec qui il est tellement bon de bouillonner… d’idées !  …

Au fond, en deçà de tous les process industriels, chimiques, politiques, polluants qui ont nui à notre planète bleue… n’y avait-il pas tout simplement une vision humaine supra individualiste, qu’il serait temps de dégager? De nouvelles façons de penser engendreront automatiquement de nouvelles façons de se comporter. On ne perd plus du temps ou de l’argent pour l’autre, quand on est conscient que ce qu’on lui donne, on se l’offre aussi à soi.

….

..

.

93 VOEUX

93 VOEUX


Je vous souhaite à tous une très belle année 2020 !

… Elle sera à la hauteur de vos espérances, alors surtout, ne vous privez pas d’espérer ! Faites vos voeux !

Prenez conscience comme le bonheur se cache dans les choses les plus simples. Une balade au bois, le fait de préférer masser ses enfants le soir, pour les détendre, plutôt que de regarder un film sur écran, le fait de s’octroyer le temps nécessaire pour dessiner ou se concocter un excellent gâteau fait maison !

A ce propos, mon dernier gâteau était une pure merveille. Nous avons tout d’abord passé un délicieux moment avec mes filles, à casser les noix. Elles ont trouvé un système plus efficace que le mien, en plaçant un torchon en forme de nid, y logeant une noix, puis la brisant avec le marteau de la caisse à outils ! Des ouvrières très efficaces…

Nous avons conservé les bris de coquilles ! Quelque chose de dit qu’ils pourraient nous servir, et de toutes façons… un bocal de bris de coquilles de noix est tellement beau à regarder !!! Pour mon anniversaire, j’ai reçu de mon fils un livre que je souhaitais depuis sa parution en 2017 !  : “Puiser dans la nature pour fabriquer son matériel d’artiste” de Nick Neddo. Le simple fait de contempler les pages de ce bouquin me transporte de joie ! Créer avec la nature, il y a une telle forme de reconnexion, là dedans…

Cette année 2020, n’hésitez pas à “perdre” du temps, vous gagnerez des années !!! 

Gratitude…

….

..

.

92 PRIX

92 PRIX


Quel est le prix réel de ce que tu choisis d’acheter ?

Par principe, je ne mange (chewingue!) JAMAIS de chewing-gum !!!  Tu pourras penser que c’est un précepte figé, mais le chewing-gum représente pour moi le symbole de la l’absence de Santé … Il y a déjà le suremballage, la plupart du temps, comme si chaque tablette avait besoin de son petit alu, là, et comme s’il fallait isoler ça par paquets de 10 tablettes, encore regroupées par 5 paquets, avec bien sûr un film autour, au cas où ça aurait traîné sous la pluie ou dans la boue… hein, autant tout prévoir… Le sucre, les additifs…. n’en parlons pas… Le tout coulé dans une matière indéfinissable, “une pâte”, dont certains disent que le pétrole n’est pas exclus… vaut vérifier… Mais ça t’est déjà arrivé de te demander pourquoi les trottoirs des lieux fréquentés portent des sortes d’auréoles rondes un peu partout? Je ne t’invite pas à aller gratter, la sensation serait désagréable, tu découvrirais un vieux chewing-gum collé !!!

Et pourtant, malgré toutes mes grandes convictions, j’ai acheté la semaine dernière un lot de 5 paquets de dragées (suremballées) menthe-réglisse ! Quoi ??? La HOOONTE !!! Comment ça ? Bah oui, je passais sur l’Emmaüs de Boulogne, et le lot était en date limite, proposé au prix de 50 centimes !!! “Waw, c’est vrai que c’est pas cher” me suis-je dit…

Le plus marrant, c’est que j’ai pris conscience de la portée de cet acte (apparemment anodin) hier dans ma voiture. Les chewing-gums sont dans la boîte à gants, soit-disant pour m’aider à me réveiller si je somnole sur les longs trajets en voiture… La réalité, c’est que les dernières fois où j’en ai pris correspondaient plutôt à des moments de stress (où j’étais hyper connectée) !!! Le pire ayant été “les filles vous avez faim? Bon allez, on arrive à la maison, on mange dans 10 minutes, mais on se prend un chewingue avant, histoire de patienter” ! Aujourd’hui je constate que la moitié du stock est déjà parti… alors que je n’ai pas encore eu l’occasion de faire une longue route depuis l’achat ! Gloups.

Tu achètes quoi au juste ??? Une envie réelle, un objet, un service… ou un prix ? Nous avons été tellement conditionnés, tous, par ces histoires de ‘promo’, comme je l’ai déjà raconté plus bas, qu’on en oublierai presque le bon sens !!! …

Mais pour aller encore beaucoup plus loin que ça, je porte à mon attention et à la tienne à quel point ce qui semble être une économie la plupart du temps… se paye très cher plus tard et par ailleurs ! On achète inadapté, trop, avec de l’avance, et à basse qualité … des produits qui finissent par proliférer autour de nous … parce qu’un achat aussi, il ne faut pas l’oublier, c’est un VOTE  !

Alors… Qu’est-ce que tu veux vraiment ???  ;o)

PS: J’ai fini par recycler quelques chewing-gums usagés pour faire tenir une planche de stratifié qui n’arrêtait pas de glisser dans la cuisine …  on risquait de tomber à force ! Et comme je ne suis pas spécialement bricoleuse… Donc de deux choses l’une; soit l’idée est très très bête, et je me rappellerai, quand j’aurais les fesses au sol, mon achat débile… soit ça colle la planche et ça aura au moins servi à quelque chose !!!

….

..

.

91 T SHIRT

91 T SHIRT


C’est la canicule ? Sors donc en T-shirt !

… Bon, tu t’attendais peut-être à un contenu un peu plus nourri ? Oui, mais quand il fait chaud, on sort léger !!! Ça n’est plus le temps de réfléchir… le mieux c’est justement de ne plus penser !

Le soleil est là, cool !  Avec les copains, les copines, c’est le moment de rire, de sautiller, de juste sentir la caresse des rayons sur la peau… Hummm…

Qu’il est bon, d’avoir l’esprit léger…  ;o)

….

..

.

90 QUI SUIS JE ?

90 QUI SUIS JE ?


Etre heureux… ce serait être soi… Mais qui suis-je ? …

Si j’essaie de donner une définition, c’est difficile… Quel est mon caractère ? Il est fluctuant m’sieur ! Quelles sont mes envies ? Elles bougent m’dame ! Bon, bah quelles sont mes valeurs ? Plus le temps passe, plus je dirais… l’infidélité ! C’est déjà bien en place, une belle infidélité d’avec mes valeurs passées, parmi lesquelles la fidélité était importante !!! Infidélité parce que le monde bouge; alors on est bien obligés de s’adapter ! Le monde me semble changer tellement vite que je ne peux plus perdre toute mon énergie à tenter de fixer les choses, les liens, les gens… y compris moi-même !

Merveilleux… Alors… Qui suis-je dans ce cas ? Ma fille me disait en début de semaine avoir opéré une belle régression par voie kinésiologique, l’invitant à relire son passé, les conditions de sa naissance … (et là tu passes au tribunal, 20 ans plus tard attention ! :  “Maman, est-ce que tu m’as voulue???” Meuh voui enfiiiin ;o) ) Et donc les conditions de la naissance pour expliquer les croyances qui se sont installées chez soi… lumière de nos comportements actuels, vus comme névrotiques tant qu’à faire ! (J’exagère à peine le trait)… J’espère que tu suis, je suis un peu lancée aujourd’hui… Je viens juste de recevoir une invitation de Kevin Spacey, qui se dit complètement fou amoureux de mes dessins (“I love!”), et donc de moi, par extension… J’ai du mal à rester concentrée…

Je voudrais prendre une certaine réserve par rapport à ça , pas par rapport à Kevin, mais par rapport à cette explication par le passé, et toutes les histoires que l’on se raconte, les scénarios dans lesquels on se plaît à s’inviter… Ils peuvent nous enfermer, alors prudence ! Tu te souviens de Duschmoll ? Le collaborateur chiant ! Les 10% de chiant vus comme 90%  (cf relire les 89 posts précédents pour retrouver le récit !)… Cette tendance que nous avons à faire dire aux choses ou aux événements ce que nous voulons leur faire dire… A écouter ma fille, je pourrais presque croire moi aussi que les conditions de sa naissance n’étaient pas super sympa… Sortons les mouchoirs… Comme partout, il y avait les casseroles familiales, mais de là à dire que c’était morose… Faut pas charrier ! J’étais super comblée, moi, avec ma p’tite pitchounette !!!

Bref miss, tu sais, ce qui compte vraiment, c’est qui tu es Aujourd’hui ! Cette personne que tu incarnes là, maintenant, tout de suite ! Et ce qui compte n’est à mon sens pas de savoir si tu tâches d’avoir un contrôle sur la vie, ou si tu es trop rangée, mais si cette façon de faire t’apporte de la satisfaction, ou est source de souffrance pour toi !  On peut très bien adorer ranger ! Je ne vois pas où est le problème, en fait ! Ensuite, j’aime bien cette idée de “sortir de sa zone de confort”. On entend “confort”, alors on se dit “ouille, ça va être inconfortable!”. Logique ! Ce à quoi on ne pense pas forcément, est que cette zone de confort est la zone limitante des habitudes, et donc des bonnes et des mauvaises habitudes… C’est à dire que les bouchons du matin en font partie, les tensions conjugales, ou le fait de contrôler ou ranger,  si c’est routinier pour toi… La zone de confort, c’est ce que tu connais. En sortir, c’est prendre le risque du nouveau pour élargir le champ, et pour ça il suffit de prendre un gros risque : changer peu à peu tes habitudes ! Tu déplores le fait d’être trop contrôlante et stressée si les choses échappent à ton emprise ? Magnifique, tu l’as vu, de une :o) . Exercice pratique suivant : Sors sans GPS ! Donne RV à une copine sans fixer d’heure, Ose l’imprécision !!! Euh… accepte de te laisser emmener là où tu ne sais pas où tu vas, Ose ne pas ranger ton appart pendant deux semaines, et vois ce qui se passe ! Des trucs comme ça. C’est comme un entraînement, tu vois? D’une part, c’est marrant, d’autre part, cela élargit doucement ton champ des possibles. Et puis moi je trouve que ton sens de l’organisation est un véritable talent ma choutte…

Bon, je m’étends, comme d’hab’. Qui suis-je, si je peux tenter de donner une réponse, ça serait rien, ou alors mon prénom, et le vide ou le plein qu’il comporte… en tout cas pas un métier ni un caractère, plutôt un ressenti. A ça je dis Oui, à ça je dis Non… Parce que mon cœur dit oui, ou non… 

Pour ce qui est de la fidélité, valeur tant prônée par notre société, je m’excuse par avance d’être déviante ! Je ne suis fidèle qu’à ce moi-même fluctuant ! Et puis ce mot “fidèle”… me fait penser à une boîte de pâtée pour chiens !!! “Fidèle”, c’est le collier, la laisse, c’est le non-choix du présent, car c’est l’obéissance aux choix du passé !!! “Un jour j’ai dit oui, alors tous les jours suivants je dois continuer de dire oui… le prix est cher payé… C’est assez marqué chez moi, je ne peux d’ailleurs pas porter de collier. J’ai dû être un chien dans une vie précédente… et vu mes cheveux, ça devait être un cocker caramel comme le Bill de Boule et Bill !!!  ;o)

….

..

.

89 VALEURS

89 VALEURS


Je me demande si ce qui nous apporte de la joie ne serait pas tout simplement…

…Être soi !!! Rester soi-même, en toutes circonstances ! Et, chacun de nous l’expérimente, ce n’est pas une mince affaire ! Quantité de moments où il est tellement facile de “composer” avec la situation pour tirer son épingle du jeu ! Quantité de micro-événements t’amenant à “omettre” tes valeurs, ce qui te fait vibrer, juste pour te conformer à une image, et “avoir la paix”… 

Ça peut être la famille, déjà… Il y a tellement d’attentes autour de nous, et dès le berceau… Alors imagine un peu quand tu ne corresponds pas (ce qui arrive dans quasiment 99.99% des cas) à la projection de tes parents ! Imagine le bazar si ta mère attend un garçon, et que manque de pot, tu es une fille ! Si tes parents ont décidé que tu ferais un “vrai métier” alors que pour toi il n’y a que la musique… Et bon, ça se joue aussi et surtout dans d’infimes postures du quotidien, tout ça. Je me souviens chez ma grand-mère… Nous affichions cet espèce de sourire contrit alors que l’ambiance était pressurisante au possible. Nous faisons bonne figure à l’âge ado, alors que notre seule envie était de nous lâcher un bon coup (ou de zapper les réunions de famille, tout simplement ) ! A mon propos, il y avait aussi cette idée qui disait que j’étais forte, que j’avais un fort caractère, et que je n’avais besoin de personne… Hiii !  C’est quelque part vrai, en fait, mais je ne me reconnais pas totalement dans cette définition, et surtout pas quand j’étais enfant ou ado; j’avais terriblement besoin d’être portée, épaulée, de pouvoir montrer mes faiblesses ! 🙂

Si j’en reviens à “avoir la paix”, cette paix l’est-elle vraiment ? J’aurais tendance, de plus en plus aujourd’hui, à croire qu’à chaque fois que tu fais l’impasse sur tes valeurs, ou plus largement sur “Qui tu es”, tu t’envoies la pire dose de poison possible. Sérieusement !  Crois-en tata Oph ! Et d’ailleurs tu peux t’amuser à l’expérimenter par toi-même … Fourvoies-toi, tu vas voir à quel point le chemin qui suivra sera escarpé. A l’opposé, ose montrer tes limites, et là soudainement c’est comme si l’Univers te déployait un magnifique tapis rouge !!! Le style tu oses dire “m…” à quelqu’un, et soudainement cette personne devient charmante et nettement plus accommodante avec toi ! Merveilleux…

Courage ! Ta nouvelle mission sera désormais de brandir un bel étandard à ton effigie. Marqué “Je suis ainsi… D’la merde!” (j’exagère, mais tu as compris !).  Cela semble simple ? Certains, bien sûr, iront tout de suite critiquer celui qui ose avouer ses faiblesses (Ouh, le gros paresseux ! Quel timoré ! Quelle égoïste !). Tant que ça ? Moi je dis que se mettre à nu (au sens figuré) est un sacré acte de bravoure ! Oser dire non à une super belle opportunité parce qu’elle supplante tes valeurs, c’est fort ! Regarde comme la corruption a pourri nos systèmes ! Ce n’est pas pour juger les gens, mais ça montre bien justement à quel point il est difficile de ne pas se laisser détourner !  Et pourtant, à l’heure d’aujourd’hui, et plus que jamais, il importe vraiment d’écouter notre cœur. De vibrer au son qui nous anime tous, c’est à dire partager, aimer, aider… en oubliant les sirènes de la peur qui nous font tellement croire que nous allons vivre un cruel destin si nous ne préservons pas notre petite pomme… J’oubliais un truc ! Rester soi peut se faire dans la douceur, hein ! Pas besoin de se sentir menacé !!!

Bon, pour ce qui est du dessin, il est chouette, celui-là non ??? Je l’aime beaucoup…  ;o)

….

..

.

88 COMPÉTENCES

88 COMPÉTENCES


Et toi, quelles sont tes compétences ?

C’est ce dont vous allez parler, quand par exemple tu vas postuler pour un nouveau boulot. Le gars derrière le bureau va te demander de lui exposer ta valise de diplômes, tes expériences, tes compétences !!!  Super, alors, qu’est-ce que tu sais faire dis-donc ? (Te) vendre ? Entrer en contact avec les gens ? Maîtriser l’outil informatique ? Très bien… 

Moi par exemple je sais dessiner… (enfin, je crois !). Je sais transmettre, enseigner. Je sais modéliser une pensée, gérer, organiser… J’utilise Excel, Word, WordPress, et un peu d’autres trucs, je sais exposer un sujet, lisser les conflits, suggérer de nouvelles idées, parler plusieurs langues … Je sais aussi un petit peu coudre, ha, et je suis très forte en mots croisés ! Je suis tenace, et surtout très autodidacte, je sais donc suivre et mettre en œuvre un projet… Par ailleurs, je sais préparer des jus de légumes, crusiner, nager évidemment, prendre soin de ma santé et offrir à mes enfants un cadre de vie épanouissant! Bon, bref, je ne vais pas me la faire, mon but n’est pas d’étirer tous mes bras comme Shiva… mais de t’inviter à réfléchir sur cette approche par les compétences …

On en est donc à se présenter en se disant tout ce que l’on sait faire. Et c’est comme en amour, la carte de visite est toujours fantastique ! J’adore déjà ce boulot, et je lui correspond tellement, avec toutes mes capacités… Mais dis donc, comment tu t’y prends, toi, pour les faire fonctionner ensemble, toutes ces compétences ?  Quelle part de chacune te faut-il pour te sentir bien, épanoui ?  Tu vois, j’aime bien nager, je l’ai assez dit, mais 40 minutes par jour c’est parfait ! Le dessin aussi s’inscrit dans des zones de créativité, je ne saurais pas dessiner non-stop des heures durant et plusieurs jours d’affilée, j’ai besoin d’un peu de tout …

Et puis… Est-ce parce que je sais utiliser certains logiciels que j’aime y passer du temps ??? Est-ce parce que j’ai eu tel diplôme à mes 22 ans que j’ai encore envie de rester dans ce domaine aujourd’hui ? Ne devrions-nous pas plutôt parler d’appétences que de compétences ? On n’est jamais aussi bon que dans ce qu’on ADORE faire, non ??? Et ne pas se réduire à une seule branche, un seul domaine… parce que ça n’est pas ce qu’on ferait chez soi : dans tes WE, tu gardes une part de détente, une part de sport, une part de sorties, une part de cocooning… Alors cessons donc de nous faire entrer dans des cases monotâches ! Moi j’aimerais bien une boîte qui permettre au contrôleur de gestion d’aller passer un coup d’aspi en salle de réunion, ou d’aller offrir un massage des épaules à son collègue, ou donner un cours de sport le midi aux autres etc. Et pourquoi pas, on devrait pouvoir permuter un peu les rôles, de temps en temps…

L’appétence, ça c’est génial. C’est la plus grosse branche, là où les choses semblent se faire tout seul… Il peut d’ailleurs y en avoir 2 ou 3. Par ici les synergies… et attends ! J’ai pas fini !!! Si toutes tes compétences et appétences se déplient autour de toi comme les branches d’un arbre… Es-tu sûr également de la bonne santé de ton tronc ? De garder ta ligne directrice ??? Est-ce que tu serais prêt à mettre tes passions au service de Monsanto ? Est-ce que tu penses à la portée de tes actes ? Est-ce que tu te tues à la tâche ou est-ce que tu sais poser tes limites ? Ce n’est pas de la morale, c’est juste que quand tu ne tapes pas juste, une part de toi le sait, et une part de toi se sent mal… Il faut veiller à pousser droit, équilibrer les branches de l’arbre, pousser vers la lumière… et garder les pieds sur terre ! Ça en fait du boulot, n’est-ce pas???

Et puis, pour arrêter aussi de parler de nous-mêmes comme dans un spot publicitaire, je me demande si chacun ne gagnerait pas beaucoup de temps et d’énergie… à exposer AUSSI ses incompétences !!! C’est juste une approche géniale, ça ! Les incompétences !!! Par exemple, je ne sais pas travailler si je suis à côté de quelqu’un qui siffle. Les sons aigus me perturbent beaucoup. Je ne sais pas me concentrer dans le bruit, je ne sais pas gérer mon ordi correctement, faire les sauvegardes qu’il faut, je ne sais pas rester assise des heures, écouter des réunions sans gribouiller, je ne sais pas démarcher… Là, oui, je veux bien de l’aide… Là, sur tel sujet, je veux bien apprendre… Nous sommes en réseau, nos compétences comblent les incompétences des autres et vice-versa; ça serait dommage de ne s’intéresser qu’à la moitié de nous-mêmes…

….

..

.

87 GRAINE

87 GRAINE


Chaque pensée est une graine …

Tu crées ta propre réalité ! En langage terrien, on pourrait dire : “les plus belles réalisations (ou les plus moches) ont commencé par une pensée… Logique. Mais on s’arrête là, ce n’est pas à ce genre de plan que je fais référence ! Plutôt à ce qui tourne autour de la loi d’Attraction, tu connais ?

On a commencé à voir poindre ce genre de concept vers la fin des années 80, peut-être avec des livres comme “Pouvoir illimité” de Anthony Robbins. Encore que là, il s’agissait de PNL, soit le fait de tellement se mettre dans la peau et les sensations (visuelles, kinesthésiques, olfactives émotionnelles) de ce qu’on veut atteindre ou obtenir, qu’on finisse par le faire, si je résume très très mal. Une sorte d’ultra puissance sur la vie, donc, mais avec une part active et des exercices pratiques !!! Matériellement parlant, ça peut encore s’expliquer. J’avais été assez marquée par ce bouquin, alors que j’avais tout juste la vingtaine, mais je n’avais finalement pas réussi à appliquer grand chose … D’ailleurs Robbins lui-même a fini par se suicider… On en déduira ce qu’on voudra !

Et puis vers le début des années 2000, plutôt 2004 je crois, je me souviens, on avait découvert un livre qu’on se passait entre ma mère, mes sœurs et moi. “Le pouvoir de créer” de Abraham. Un genre de bouquin ésotérique sans auteur (‘Abraham’, c’est flou hein), mais qui faisait tellement de bien à lire !!! Trop de bien ! Ha, je l’ai encore, ce livre…  Les prémisses du best seller “The Secret” de Rhonda Byres, sorti en 2007, et qui a mis au grand jour cette fameuse Loi d’attraction… Et j’en ai entendu parler du Secret, toi aussi?. Tellement que je ne l’ai jamais lu, je vois déjà tout à fait de quoi il parle !

Nous voilà donc avec un nouvel outil terriblement puissant (encore une question de pouvoir et de puissance!), et plus ou moins réservé aux initiés… “The Secret”, hein, chuuuut ! … donc pas à la portée de tout le monde, si tu vois ce que je veux dire… C’est plus exactement un mode d’emploi des lois de l’Univers, mais si tu l’utilises mal, ou si tu sais pas, bah tant pis pour ta pomme mon pauvre vieux !!! En gros, ça dit que nous créons notre propre réalité… laquelle prend sa source dans nos pensées ! Je mets en scène tout ça d’une façon relativement humoristico-ironique, mais dans le fond, je suis d’accord pour croire à l’idée, sous un certain éclairage, l’ayant d’ailleurs expérimenté à moultes reprises !!! Je raconterai ça plus tard…

Bon bon… mais alors, ça veut dire que si tu penses que tout va bien et que tu es super riche, beau ou belle, éternel, et que tout le monde t’aime c’est vrai ? Génial ! MAIS … Ce genre de truc peut faire peur aussi!!!  Je me connais dans ces cas là, il y aura toujours cette part de moi qui ne pourra pas s’empêcher d’aller tester les côtés sombres : et ça veut donc dire aussi que si je pense… que QUAND je pense…  que tout est nul, que les gens sont agressifs, possessifs, que la vie est dure, que tu rames pour gagner un centime, et que tu perds 90 euros et 3 points de permis en 3 secondes d’inattention… ça devient ta réalité !!! Alors là au secours !!! Mais comment maîtriser ses pensées ??? On a tous des hauts et des bas, des moments où on se déroule un scénario mental un peu noir !!! Alors ??? Ben c’est pour ça que ça marche, s’tu veux. Tu finis par re-créer la même composition de belles et moins belles expériences, sauf que c’est à partir de toi…

Trève de plaisanterie. A mon sens, on ne peut pas maîtriser ses pensées. Tu vois pas? Ça serait une forme de contrôle terrible. Un boulot de chaque instant. A moins de vivre dans une grotte, à l’abri du stress, au fond des montagnes tibétaines… Cependant, et c’est là pour moi la clé, on peut travailler ses croyances, s’intéresser à aller chercher plus loin, à explorer… La plupart du temps, avec un peu de recherche, on tombe sur des éclairages assez rassurants, lumineux, aimants… Et dans cet univers, nos pensées rosissent… Les graines peuvent alors germer … sur notre créativité !!!

….

..

.

86 TRANSAT

86 TRANSAT


J’avais dessiné ce transat…

… dans l’idée d’adresser un petit clin d’oeil à un ami (qui se reconnaîtra) et qui dort en hamac !!! J’aurais tout aussi bien pu dessiner un hamac… mais j’ai eu envie de dessiner un transat ! Dans les deux cas, c’est de la toile tendue, et ce mot “transat” me plait bien : il vient de “transatlantique” car c’était une “chaise de pont” utilisée sur les paquebots traversant l’Atlantique, c’est chouette non?

Bon, bref, alors voilà, ce dessin date d’il y a 8 jours déjà, et je m’apprêtais, toute contente, à le publier la semaine dernière… lorsque PAF ! Soudainement, je suis tombée sur un abrupt message, m’indiquant que je n’avais plus accès à l’administrateur de mon site (et blog). Gros bug. Donc plus aucune possibilité de publier quoi que ce soit. Diantre !!! Hé, j’ai beau faire ma fière, celle qui sait ce que c’est que de maîtriser ses émotions, la pleine conscience, les médits, tout le tralala… mais là… Plus de blog ! Je peux vous assurer que c’est à peu près comme si on m’avait coupé un bras ! Ou plus exactement, bâillonnée.. D’ailleurs, ma première réaction a été de suffoquer !!! Puis de râler… Rhhhhaaa, cette informatique de m… ! Puis de stresser… Aucun recul quoi !

Et oui, mes chers lecteurs, cette pause de quelques jours n’était pas voulue du tout… et je dois remercier du fonds du cœur Nico, qui a débloqué la situation !!! Il me reste une sorte de trauma : j’ai moins confiance… et je ne suis pas du tout la reine des sauvegardes… Tu vois, les dessins, c’est ça que j’aime chez eux : ils sont sur leur papier, ils restent sur leur papier…  ;o)

Bon mais dans tout ça le transat est tombé à pic ! Pendant une semaine, j’ai bien dû traverser l’océan du vide, moi ! Ben oui, tant de choses à exprimer, et pause forcée ! Le transat vient nous livrer ce doux message : “Certes, tu rames, mais tu te dois de traverser l’onde de choc… détendue ! Relax ! Il vient toujours un moment où l’autre rive se présente !!!

C’est ce qui s’appelle tirer une leçon des choses les plus anodines… et ceux qui me connaissent savent que j’aime faire ça ! Lol… Encore MERCI Nico !!!  ;o)

….

..

.